enfant6

Pendant l’enfance, les maladies infectieuses sont nombreuses, surtout en automne et en hiver. Elles se manifestent par de la fièvre, un rhume, de la toux, des diarrhées, des vomissements ou des boutons qui disparaissent rapidement. Personne ne propose de vacciner contre ces maladies sans gravité.

Malheureusement, certaines infections contagieuses sont dangereuses et peuvent conduire à de graves complications ou parfois même être mortelles. Dans certains cas, il est possible d’en protéger son enfant en apprenant à son système immunitaire à se défendre, grâce à la vaccination. Les vaccins contiennent des microbes atténués ou tués, ou de petits morceaux de microbes, auxquels le système immunitaire réagit en construisant ses propres défenses, comme s’il s’agissait d’une infection naturelle. Cet entraînement lui permet de se préparer et de réagir rapidement par la suite, avant que la maladie ne devienne grave.

Vidéo illustrant des maladies évitables par la vaccination, témoignage de familles résidant en Suisse.

 

Protections individuelle et collective

La vaccination permet non seuelement une protection individuelle mais aussi une protection collective: plus il y a d’enfants vaccinés, moins les maladies correspondantes peuvent se disséminer et plus elles deviennent rares dans une population. La vaccination des enfants et des adolescents figure ainsi parmi les plus grands succès de la médecine préventive.

Les vaccinations sont le moyen le plus efficace de protéger un enfant contre des maladies pouvant avoir des conséquences plus graves qu’on ne le pense habituellement.

Les réactions aux vaccins sont généralement faibles. Les vaccins ne provoquent pratiquement jamais les symptômes et les complications de la maladie contre laquelle ils protègent. Certains parents s’inquiètent des éventuels effets secondaires graves liés aux vaccinations. Il faut savoir à ce propos que des millions d’enfants ont déjà été vaccinés avec succès. Actuellement, de nombreux adultes souffrent encore des séquelles de maladies infantiles (paralysies, troubles moteurs cérébraux, surdité, etc.) et il arrive toujours que des personnes meurent parce qu’elles n’ont pas été vaccinées – ou en raison d’une couverture vaccinale insuffisante. On l'entend souvent dire: "Dans la vie, le risque zéro n’existe pas." Cependant, les dangers de la vaccination sont nettement inférieurs à ceux des maladies naturelles.

Beaucoup de questions se posent au moment de se décider pour ou contre une vaccination. Pour faciliter ces choix, il existe heureusement des recommandations qui tiennent compte des risques que font peser les maladies, ainsi que de l’efficacité et des possibles effets secondaires de chaque vaccin. Ces recommandations indiquent combien de doses de vaccin sont nécessaires et à quel âge – pour que cela ne soit ni trop tôt, ni trop tard.


Pour en savoir plus :

PDF - Brochure "Vacciner les enfants?" (OFSP)

Vaccins: pourquoi font-ils peur? – émission de la Télévision suisse.