La tuberculose est provoquée par des bactéries (Mycobacterium tuberculosum) transmises par les gouttelettes produites lorsqu’une personne atteinte de tuberculose pulmonaire tousse. Cette contamination nécessite généralement un contact de plusieurs heures dans une même pièce.

Radiographie des poumons d'un patient atteint de tuberculose.
Radiographie des poumons d'un patient atteint de tuberculose.
Photo: Centers for Disease Control and Prevention

La tuberculose touche généralement les poumons, provoquant la toux, souvent accompagnée de crachats, de fièvre et d’une perte de poids. Ces symptômes peuvent n’apparaître que plusieurs années après la contamination. La tuberculose est surtout dangereuse pour les enfants en bas âge et les personnes dont le système immunitaire est affaibli.

La tuberculose se soigne généralement bien avec des antibiotiques spéciaux à prendre pendant plusieurs mois. Non traitée, elle est souvent mortelle après une longue phase de maladie.



Pour en savoir plus :

Maladies infectieuses à déclaration obligatoire - Nombre de cas de tuberculose

 

Vaccin contre la tuberculose

Le vaccin contre la tuberculose (BCG) contient des bactéries vivantes de la tuberculose bovine. Il ne contient pas d’aluminium.

La vaccination consiste en une dose unique, aussitôt que possible dans la vie.

Un test cutané (Mantoux) n’est pas nécessaire après vaccination.

 

Recommandations pour personnes à risques accrus d'exposition et/ou de transmission

En Suisse, la vaccination BCG contre la tuberculose n’est recommandée que pour les personnes susceptibles de développer une tuberculose disséminée. Ce sont les nouveau-nés ou nourrissons de moins de 12 mois:

  • dont les parents proviennent de régions de haute prévalence tuberculeuse (Afrique, Asie, Amérique latine, Europe de l’Est)
  • et qui sont susceptibles d’y retourner définitivement avant l'âge de 2 ans.

Les recommandations pour la vaccination BCG sont élaborées par la Ligue pulmonaire suisse. Des informations complémentaires sur la tuberculose et son traitement sont également disponibles sur le site du Centre de compétence tuberculose.

 

Degré de protection du vaccin contre la tuberculose

Une revue systématique (méta-analyse) de la littérature a révélé que le vaccin BCG réduit la probabilité de contracter la tuberculose de 19-27%, et qu’il réduit la progression d’une tuberculose déjà active de 71%.

 

Effets secondaires connus du vaccin contre la tuberculose

La vaccination contre la tuberculose (BCG) provoque généralement de la douleur et peut laisser des cicatrices au point d'injection. Le vaccin BCG doit être administré par voie intradermique. Par voie sous-cutanée, il peut provoquer une infection locale et se propager aux ganglions lymphatiques.

Peu fréquents, les abcès mammaires et fessiers peuvent survenir en raison de la propagation des bactéries contenues dans le vaccin. Une infection osseuse localisée peut également se produire dans de rares cas.