La rubéole est due au Rubivirus, qui provoque de petites taches roses sur la peau, des ganglions dans le cou, et parfois une conjonctivite. Chez les adultes, elle peut aussi provoquer des inflammations des articulations (rhumatisme).

Enfant atteint de rubéole
Photo: Centers for Disease Control and Prevention

Mais le plus souvent, la rubéole passe inaperçue, et la personne malade ne sait pas qu’elle contamine son entourage. Or, la rubéole est très grave pour une femme enceinte qui n'est pas immunisée: le virus infecte le bébé et peut provoquer une fausse couche ou des malformations graves (malformation cardiaque, cécité, surdité, retard mental, etc.), voire mortelles.

Malgré les progrès dus à la vaccination, le risque qu’une personne non vaccinée attrape une rubéole persiste actuellement en Suisse.



Pour en savoir plus :

Nombre de cas hebdomadaires de rubéole

Vidéo de 12 minutes sur la rubéole

 

Vaccin contre la rubéole

Le vaccin contre la rubéole contient des virus atténués pour induire de bonnes défenses immunitaires sans provoquer la maladie. Il ne contient pas d’aluminium.

Le vaccin contre la rubéole est combiné avec celui contre les oreillons et la rougeole (ROR). La vaccination nécessite 2 doses.

La vaccination contre la rougeole, les oreillons et la rubéole est recommandée aux enfants dès l’âge de 12 mois. Elle est possible dès 9 mois, ou même dès 6 mois si les risques sont très élevés.

La vaccination est aussi recommandée aux adolescents et aux adultes nés après 1963 qui ne sont pas encore vaccinés.

carnet de vaccination électronique

Il n'est jamais trop tard pour rattraper une ou plusieurs vaccinations. N'hésitez pas à faire vérifier votre carnet de vaccination par un professionnel qui saura vous conseiller. Vous pouvez d’ailleurs commencer ce bilan tout de suite : ouvrez un carnet de vaccination électronique sur www.mesvaccins.ch, indiquez les informations qui vous concernent et enregistrez les vaccins que vous avez reçus (ou bien demandez à DATAVAC de le faire pour vous) : un logiciel expert vous signalera automatiquement (points rouges) les maladies contre lesquels vous n’êtes pas encore – ou plus du tout – protégé.

 

Degré de protection du vaccin contre la rubéole

La vaccination ROR est très efficace. Après deux doses de vaccin, plus de 98% des personnes sont protégées contre la rubéole. La protection dure toute la vie chez la plupart des personnes complètement vaccinées.

 

Effets secondaires connus du vaccin contre la rubéole

Les vaccins ROR ont été développés de façon à avoir la meilleure efficacité et la meilleure tolérance possible.

Une réaction cutanée à l’endroit de la piqûre est possible, mais rare.

Environ 1 enfant sur 10 réagit avec de la fièvre, parfois (2-4 cas sur 100) avec des plaques rouges sur la peau ou un gonflement des glandes salivaires. Lorsque ces réactions surviennent, elles apparaissent environ 7 à 12 jours après la vaccination. Si la fièvre est très élevée, elle peut provoquer une convulsion fébrile chez environ 1 enfant sur 3 000: il est donc important de contrôler la température de l’enfant vacciné.

Le vaccin ROR peut provoquer une baisse transitoire des plaquettes sanguines (environ 1 enfant sur 30 000), avec un risque de saignements (hématomes sous la peau en particulier), – mais le risque de développer cette complication suite à la vaccination est beaucoup plus rare que le risque qui existe si on attrape la rougeole ou la rubéole (1 enfant sur 1 000).

Les effets indésirables graves sont extrêmement rares (moins de 1 par million). D’autres problèmes ont été rapportés après ces vaccinations, mais si rarement (moins de 1 par cent mille ou par million) qu’il est difficile de dire si le vaccin est en cause ou non.

Les vaccins ROR ne surchargent pas le système immunitaire et n’augmentent pas le risque de développer des allergies, de l’autisme, des maladies inflammatoires ou autoimmunes.

 

Pour en savoir plus :

PDF - Fiche sur la vaccination rougeole-oreillons-rubéole (2016)

PDF - Couverture vaccinale des enfants âgés de 2, 8 et 16 ans en Suisse (2014-2016)

PDF - Recommandations vaccination rougeole, oreillons, rubéole (ROR) (2003)