La plupart des randonneurs en ont déjà fait l’expérience: rentré de promenade, on découvre une ou plusieurs tiques cachées dans un repli de sa peau. En Suisse, la tique la plus répandue, Ixodes ricinus, peut transmettre deux graves maladies: la borréliose de Lyme (bactérie) et la méningo-encéphalite à tiques (virus). Mais attention, être piqué par une tique ne signifie pas être infecté automatiquement, car seul un faible pourcentage de ces bestioles sont porteuses des agents responsables de ces deux maladies. Cependant, l'encéphalite à tiques a atteint un nouveau record annuel en Suisse, avec 339 cas au cours des 10 premiers mois de l’année. Si le virus n'a pas encore été détecté dans toutes les régions du pays, dont le Tessin, son expansion semble aujourd'hui irrémédiable – d'autant que le réchauffement du climat favorise le développement des tiques.

Plus d'informations sur la méningo-encéphalite à tiques


 

Labels HONcode

Ce site respecte les principes de la charte HONcode Ce site respecte les principes de la charte HONcode

Voir le certificat

Ce site a été certifié par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) comme remplissant tous les critères de bonne pratique en matière d'information sur les vaccinations.

En savoir plus...