InfoVac

InfoVac : La ligne directe d'information sur la vaccination !

Zona

Maladie que l'on peut éviter
> Zona

Coming soon...

Varicelle

varicelleLa varicelle est une maladie virale très contagieuse, transmise de personne à personne.

Elle s’attrape le plus souvent durant l‘enfance et se manifeste par de la fièvre, de la fatigue et des boutons sous la forme de taches rouges qui démangent, deviennent des vésicules, puis finissent par se dessécher en formant des croûtes et en laissant parfois des cicatrices.

La varicelle de l’enfant est une maladie désagréable, mais généralement bénigne.

 

Le risque de complications est beaucoup plus élevé si la varicelle est attrapée à l’âge adulte.

En Suisse, on estime chaque année à environ 3 000 les cas de varicelle chez des personnes de plus de 16 ans, dont 60-70 doivent être hospitalisées à cause de complications.

Les complications sont des infections bactériennes de la peau, des pneumonies, des méningites et des encéphalites (inflammation du cerveau) qui peuvent être graves, voire mortelles. Si l’on considère 100 000 malades, 2 enfants mourront des complications liées à la varicelle, le nombre de décès s’élevant à 30 lorsque les malades ont plus de 16 ans.

La persistance du virus dans le corps peut aussi entraîner l‘apparition d‘un zona, souvent des années plus tard.

Enfin, la varicelle représente un risque très important pour les femmes enceintes (pneumonie grave, malformation du foetus), les nouveau-nés et certains malades dont le système immunitaire est affaibli.

La vaccination contre la varicelle n’étant actuellement pas recommandée aux jeunes enfants, le risque de varicelle est très élevé en Suisse pour les personnes non immunisées.

La varicelle et ses complications peuvent être évitées par la vaccination varicelle ! 

Pour en savoir plus : (télécharger Adobe Reader pour accéder à ce document)
- Fiche sur la vaccination contre la varicelle

Rubéole

rubeole0La rubéole provoque de petites taches roses sur la peau, des ganglions dans le cou, parfois une conjonctivite.

Chez les adultes, elle peut aussi causer des inflammations des articulations (rhumatisme).

Mais le plus souvent, la rubéole passe inaperçue, et la personne malade ne sait pas qu’elle contamine son entourage.

Or, la rubéole est très grave pour les femmes enceintes qui ne sont pas immunisées: le virus infecte leur bébé et provoque une fausse couche ou des malformations graves (malformation cardiaque, cécité, surdité, retard mental, etc.), voire mortelles (voir vidéo).

Malgré les progrès dus à la vaccination, le risque qu’une personne non vaccinée attrape une rubéole persiste actuellement en Suisse.

La rubéole et ses complications peuvent être évitées par la vaccination ROR !

Pour en savoir plus : (télécharger Adobe Reader pour accéder à ces documents)
- Risques de rubéole en Suisse
- Fiche sur la vaccination contre la rubéole

 

Tétanos

tetanosLa bactérie responsable du tétanos se trouve partout, et en particulier dans la terre et la poussière ramenée de l’extérieur.

Même une petite blessure insignifiante peut être à l’origine d’un tétanos.

La bactérie sécrète une toxine qui cause la maladie.

Le tétanos provoque des crampes musculaires très douloureuses (voir vidéo).

Si les muscles respiratoires sont atteints, la prise en charge dans une unité de soins intensifs ne permet pas d’éviter qu’environ 25% des cas de tétanos meurent encore aujourd’hui.

En Suisse, on ne recense plus que 0-2 cas de tétanos chaque année, le plus souvent chez des personnes âgées ou des enfants non vaccinés.

Le tétanos et ses complications peuvent être évitées par la vaccination tétanos !

Pour en savoir plus : (télécharger Adobe Reader pour accéder à ces documents)
- Risques de tétanos en Suisse
- Fiche sur la vaccinations contre le tétanos

 

Rougeole

measlesLa rougeole commence par un simple rhume, suivi de toux et d’une irritation des yeux.

Après quelques jours la fièvre monte et des plaques rouges commencent sur le visage et s’étendent sur tout le corps.

Même sans complication, la rougeole est pénible à supporter: l’enfant n’a pas la force de sortir de son lit pendant au moins une semaine.

 

Les complications de la rougeole sont fréquentes (environ 1 personne sur 6).

Les complications les plus graves sont les pneumonies et les encéphalites (inflammation du cerveau), qui peuvent laisser des séquelles neurologiques graves ou entraîner la mort (voir vidéo).


On estime qu’en l’absence de vaccination il y aurait chaque année en Suisse environ 40-70 encéphalites et 15-40 décès par rougeole !

Le risque qu’un enfant ou un adulte non vacciné attrape la rougeole est actuellement élevé en Suisse où des flambées épidémiques surviennent régulièrement.

29 janvier 2009 : une fillette de 12 ans décède de rougeole à Genève. Non vaccinée, il a suffit de quelques jours pour qu'une complication de la rougeole (encéphalite) l'emporte...

La rougeole et ses complications peuvent être évitées par la vaccination ROR !

Pour en savoir plus : (télécharger Adobe Reader pour accéder à ces documents)
- Directives Rougeole 2013

- Fiche sur la vaccinations contre la rougeole

 

Accès Abonnés

S'inscrire
prof1 Pour les professionnels de la santé

Sponsors

Voici la liste des partenaires qui nous soutiennent:


Office fédéral de la santé publique OFSP


SSP - Société Suisse de Pédiatrie


SSI - Société Suisse d'Infectiologie


SSAI - Société Suisse d'Allergologie et d'Immunologie


Faculté de médecine de l'Université de Genève


Labels

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Vérifiez ici.

Ce site a été certifié par l'O.M.S. comme remplissant tous les critères de bonne pratique en matière d'information sur les vaccinations.
Pour en savoir plus...